Des feuilles musicales en Equateur

Des feuilles musicales en Equateur

En Equateur, quand la musique s’échappe des feuilles d’arbres fruitiers.

Un article “GoodPlanet” qui a retenu notre attention.

Chalguayacu (Equateur) (AFP) – Dans une scène presque magique, un son aigu et mélodieux flotte au-dessus du champ d’avocatiers. A Chalguayacu, une localité des Andes dans le nord de l’Equateur, les feuilles des arbres fruitiers se transforment en instruments de musique.

Isidro Minda s’assoit pour répéter, porte à sa bouche la feuille verte qu’il serre entre ses mains calleuses d’agriculteur. Il est l’un des musiciens de la « banda mocha », une formation centenaire et atypique, aujourd’hui menacée d’extinction.

Originaires de Chalguayacu, un village afro-andin de la province d’Imbabura, où vit une importante communauté descendant d’esclaves africains, ils sont onze musiciens amateurs formés selon la tradition. Cinq d’entre eux jouent avec de longues calebasses creuses, trois avec des feuilles d’arbres, les autres avec des instruments plus conventionnels comme le tambour.